La plume à double tranchant !

Par défaut

plume-epee

  • La voix la plus proche de l’oreille du peuple.

Dans notre société en mouvance  , le journaliste semble être le dernier lien qui nous réconcilie avec notre voisin dont nous savons peu de choses  et l’état qui semble distant . Sans journalisme , nous serions relativement coupés du monde. Cette position de médiateur est délicate. La limite entre informer le publique ( observer et transmettre)  et la propagande (discrètement affecter la trajectoire de la vérité pour un effet de contrôle) est très fine . Le matin au réveil, nous sommes à l’affut des nouvelles. Pour les journalistes c’est la course à la première page. Dans cette course folle entre le journaliste et son lecteur se tient deux fragiles gardiens : L’éthique et la déontologie. 

Cette plume si douce aux oreilles a un côté dangereusement tranchant, voir mortel. 

Terry Pratchett  » La plume est plus forte que l’épée lorsque l’épée est très courte et la plume très pointue  »  Lire la suite

Journalisme d’information ou manipulation des masses ?

Par défaut

44

manipulation journalisme

Crédit:

http://www.alger-republicain.com/-Medias-mensonges-.html

.

Le métier de journaliste semble de nos jours, soulever plus de polémiques que jamais auparavant.

En effet, il est vrai que historiquement le journalisme est associé à la voix du roi plutôt qu’à la voix du peuple .C’était pour ainsi dire, le papier qui traduisait le message provenant de la haute sphère. La monarchie la finançait et devait l’approuver ; on ne peut dans de tels conditions, parler de journalisme qui pense librement, ou encore de journaliste indépendant. La question du risque de « mal-information«  ne se posait donc pas, vu que l’information allait dans un sens unique.

Le XVIIIe S , marque une période importante dans l’histoire de la presse en Angleterre, le début d’une indépendance réelle du pouvoir. La presse s’affirma comme 4 e pouvoir en Angleterre. Lire la suite