La dissonance Cognitive

Par défaut

        La dissonance cognitive est un des concepts clés dans le domaine de psychosociologie de la communication de masse, car il est très difficile de faire changer d’opinion un individu qui porte déjà des croyances sur une question donnée.  La théorie de la dissonance cognitive a été amenée pour la première fois par Léon Festinger, professeur de psychologie sociale. En 1934, un séisme de très haute magnitude avait frappé une région du Népal. Après ce séisme, une rumeur est partie d’un village longtemps coupé de l’extérieur. Selon la rumeur, il y aurait une imminente réplique sismique encore plus terrible que la précédente. Cette rumeur a duré si longtemps qu’elle est devenue une réalité indéniable dans l’esprit de ceux qui l’entendaient et même dans leur préparation à l’hypothétique séisme. Festinger, financé par une association de recherche a étudié cet évènement, notamment le mécanisme psychologique derrière la réaction de ceux qui ont cru à l’histoire. Il en conclut que les êtres humains recherchent au fond d’eux un équilibre entre leurs croyances et l’extérieur,  que cela soit rationnel ou non. Lire la suite